Quel est l’intérêt de la ventilation opérationnelle ?

Quel est l’intérêt de la ventilation opérationnelle ?

Maîtriser l’air pour maîtriser le feu ! 

La fumée est le véritable danger des incendies en milieu clos. Brulante, opaque, mobile, toxique et contenant des gaz inflammables, elle cause une propagation rapide du feu et peut provoquer de multiples phénomènes thermiques tels que les « flashover », « smoke explosion », ou encore « backdraft » très dangereux pour les secours.  La fumée engendrée par un incendie est au centre des mécanismes des phénomènes thermiques

C’est pourquoi, la ventilation opérationnelle est aujourd’hui devenue une phase importante des opérations de lutte contre l’incendie. Les parutions récentes du Guide de Doctrine Opérationnelle (GDO) « Interventions sur les incendies de structures » (en 2018) et du Guide Techniques Opérationnelles (GTO) « Ventilation Opérationnelle » (en 2019), ont posé des bases opérationnelles pour toutes les équipes de secours françaises. L’objectif est de donner à chacun le choix des outils et des méthodes, tout en offrant un cadre commun. Cette nouvelle approche opérationnelle laisse l’amplitude nécessaire à chaque service d’incendie et de secours pour faire le choix de ses matériels et déployer progressivement les techniques opportunes.

La ventilation opérationnelle offre de nombreux intérêts à un commandant des opérations des secours (COS) qui est généralement confronté à des situations pour lesquelles il faut réagir vite. 

MAIS QU’EST-CE QUE LA VENTILATION OPERATIONNELLE (VO)
ET QUELS SONT SES INTÉRÊTS ? 

De manière générale on regroupe sous ce terme toutes les actions visant à maitriser les flux gazeux (fumées chargées en gaz toxiques, vapeurs et particules), que ce soit dans l’apport d’air, autant que dans la gestion des flux aérauliques (évacuation des fumées) de manière naturelle (avec le vent par exemple) ou de manière forcée (à l’aide d’un ventilateur incendie mécanique). 

En d’autres termes, la ventilation opérationnelle regroupe l'ensemble des actions entreprises par les sapeurs-pompiers qui concourent à maîtriser les flux gazeux dans la structure impactée par le feu ; donc la ventilation de celui-ci, qu'il s'agisse de son alimentation en air ou du rejet des gaz de combustion comme par exemple :

  • L’anti ventilation ;
  • La Ventilation Pression Positive (VPP / PPV) ;
  • Le désenfumage naturel ou forcé ;
  • La protection d’un volume par surpression

On reconnaît trois phases majeures dans les opérations mettant en œuvre la ventilation par pression positive :

  • Ventiler pour protéger,
  • Ventiler pour désenfumer,
  • Ventiler pour attaquer.

Ces phases ont été déterminées comme une réponse graduée, face à différentes typologies de sinistres et adaptables à des structures bâtimentaires spécifiques, de par leur forme ou leur exploitation.
 

PREMIERE TACTIQUE: 
VENTILER POUR PROTÉGER OU VENTILATION DÉFENSIVE

VENTILER POUR PROTÉGER OU VENTILATION DÉFENSIVE.jpg

La première de ces tactiques opérationnelles est intitulée « ventiler pour protéger ». 

En quoi consiste cette technique de ventilation opérationnelle ?
Elle a pour objectif de mettre en surpression des volumes afin d’empêcher les fumées de les atteindre

Quel est l’intérêt de cette technique de ventilation incendie ? 
Grâce à cette tactique, on limitera le risque de propagation du feu par les fumées et on évitera également la contamination de locaux non touchés initialement par l’incendie. 

Comment mettre en œuvre cette tactique de ventilation opérationnelle ?
Très facile et rapide à mettre en œuvre, cette tactique de ventilation ne nécessite pas de ventilateur incendie trop puissant lorsque le volume à protéger est de taille réduite ; un ventilateur portatif électrique tel que le ventilateur sur batterie BATFAN, très simple et rapide à mettre en œuvre, sera souvent suffisant pour les volumes les plus courants

Dans ce cas, il est recommandé d’utiliser un ventilateur portable électrique afin d’éviter la production de gaz d’échappement dans le volume à ventiler (un ventilateur incendie thermique doté d’un pot catalytique associé à un prolongateur  d’échappement sera également un bon moyen de réduire le risque lié aux gaz d’échappement). 

ventilation de grandes structures

A l’inverse, pour des volumes commerciaux ou industriels de plus grande ampleur, il existe des Ventilateurs Grands Débits également appelés VGD (tels que les ventilateurs grands débits EASY 2000 et ventilateur grand volume EASY 4000) spécialement conçus pour ventiler les grandes structures telles que tunnels, aéroports, entrepôts, complexes industriels, immeubles de grande hauteur, etc… 

Cette tactique de ventilation visant à protéger les volumes non touchés par les fumées d’incendie permet également d’aborder la ventilation opérationnelle avec peu de contraintes et en toute sécurité. En effet, le flux d’air envoyé par le ventilateur incendie ne touchant pas le foyer, il n’y a pas à craindre d’effets indésirables.

CAS PARTICULIER : LA VENTILATION EN MILIEU ATEX 

Il est parfois nécessaire de ventiler des locaux contenant des atmosphères explosives et inflammables nécessitant des précautions spécifiques. Avec sa gamme de ventilateur ATEX, LEADER a fait le choix de la sécurité. La conception de ventilateur ATEX a fait l’objet d’études techniques poussées, afin de garantir le respect des normes ATEX en vigueur. 
Les ventilateurs pompier portables ATEX LEADER peuvent être utilisés pour diverses applications de ventilation mobile en industrie (pour l’évacuation des fumées nocives, gaz explosifs ou toxiques, pour le refroidissement d’une machine en surchauffe, pour la mise en pression d’un volume pour le protéger, etc). 
 

DEUXIEME TACTIQUE : 
VENTILER POUR DÉSENFUMER
 

La deuxième tactique d’emploi est appelée « ventiler pour désenfumer ». 

ventiler pour desenfumer

En quoi consiste cette tactique ?
L’objectif est de déplacer les fumées vers l’extérieur afin de les remplacer par de l’air frais. 
Exemple : Désenfumage d’une cage d’escalier.

Quel est l’intérêt de cette tactique de ventilation opérationnelle ? 
Les fumées d’incendie, toxiques et inflammables, représentent un risque pour les témoins mais également pour les équipes de secours.  
De plus, si les dispositifs de désenfumage sont calibrés pour faciliter l’évacuation du public, ils sont rarement adaptés à l’appui des actions des équipes de secours. 
 

Ce désenfumage facilitera l’action des sapeurs-pompiers car: 

  • il réduit la quantité de fumées et donc réduit la toxicité
  • il augmente la visibilité des équipes de secours et des personnes sinistrées, 
  • il diminue les températures au sein des volumes, 
  • il offre des conditions d’évacuation du public plus sécurisées.

Comment mettre en œuvre cette tactique de ventilation opérationnelle (désenfumage)?En fonction des contraintes bâtimentaires, on pourra utiliser un ventilateur incendie puissant appelé « ventilateur maître » à la base d’un escalier et relayer son action grâce à un ventilateur portable dit « relais » dans les étages.  

La large gamme de ventilateur incendie LEADER, composée de ventilateurs portables sur batterie comme le BATFAN ou l’E-FAN, jusqu’aux ventilateurs électriques puissants comme l’ESV280, permettent un désenfumage rapide et sécurisé. 

Les ventilateurs sur batterie BATFAN ou EFAN sont tout à fait adaptés à ce type d’opérations de désenfumage. Par leur compacité, les ventilateur pompier portables LEADER se positionneront efficacement dans les voies de circulations tout en permettant le passage des équipes de sauvetage.

ventilation de parking souterrain
Dans les cas particuliers, comme les feux de parking souterrain, la gamme de ventilateur électrique PARKFAN, plus facile d’emploi qu’un VGD (Ventilateur Grand Débit), offre un rapport performance / manœuvrabilité inégalé pour ce type de situation !  

 

TROISIÈME TACTIQUE : 
VENTILER POUR ATTAQUER OU VENTILATION OFFENSIVE
 

Enfin, il est possible de mettre en œuvre la tactique du « ventiler pour attaquer ». 

ventiler pour attaquer

En quoi consiste cette tactique ?
Ce choix tactique vise à faire passer la veine d’air produite par le ventilateur  incendie par le foyer de l’incendie et faire ressortir les effluents gazeux par le sortant (ouverture par laquelle peuvent sortir les fumées : fenêtre, exutoire, etc.) le plus proche. Cette technique est souvent combinée avec des moyens d’extinctions hydrauliques (une ou plusieurs lances).
 

Quel est l’intérêt de cette technique  de ventilation opérationnelle ? 
Cette tactique consiste à faciliter et sécuriser l’attaque du foyer. La chaleur convective produite sera entrainée vers l’extérieur, permettant aux équipes de secours de progresser plus rapidement vers le foyer

Le flux d’air produit par l’appareil (ventilateur incendie) réduit la quantité de fumée dans le volume ; augmente la visibilité des équipes de secours ; diminue les températures au sein du volume et augmente par conséquent la sécurité des équipes sur place.

Cependant, cette technique apporte de l’air frais au foyer et peut entrainer une croissance plus rapide de celui-ci. Toutefois, la proximité du sortant et le gradient de pression fourni par le ventilateur incendie permettent d’expulser rapidement les fumées vers l’extérieur.

L'action combinée de la ventilation et de l'eau a pour objectif principal de refroidir les flammes, refroidir les fumées et surtout le combustible. En effet l'eau projetée, rapidement évaporée va être entraînée à l'extérieur et ne pourra donc pas poursuivre son action d'inertage dans le local.

Comment mettre en œuvre cette tactique de ventilation incendie ?
On prendra soin d’identifier la veine d’air qui alimente le foyer en amont et l’on facilitera les écoulements gazeux en limitant les obstacles et en bloquant les portes. Le sortant (ouverture par laquelle peuvent sortir les fumées : fenêtre, exutoire, etc.) sera créé au plus près du foyer et on veillera à ce que sa dimension soit suffisante afin de faciliter la sortie des fumées. Le gradient de pression créé par le ventilateur incendie agira sur les fumées en les expulsant vers la sortie, la vitesse de sortie étant un bon élément de lecture quant à l’efficacité de la ventilation. 

Pour ces opérations, l’utilisateur pourra compter sur la fiabilité des ventilateurs incendie LEADER. Avec une gamme de débit allant de 28 000 à 128 000 m3/h, et trois choix de motorisation, l’ensemble des ventilateurs incendie LEADER s’adapte aux situations les plus courantes.

CONCLUSION - Pourquoi mettre en oeuvre la ventilation opérationnelle ?

En s’intégrant à la Marche Générale des Opérations (MGO), la Ventilation Opérationnelle (VO) apporte une réelle plus-value aux sapeurs-pompiers. La Ventilation par Pression Positive (VPP / PPV) a pour objectif de : 

  • PROTEGER : 
    • empêcher les fumées de rentrer dans un volume ; 
    • préserver certaines zones en évitant la propagation des fumées et gaz chauds dans les locaux à protéger.
  • DESENFUMER : 
    • évacuer les fumées d’un local sans lien direct avec le local en feu, 
    • et/ou de désenfumer un volume qui a été en feu.
  • ATTAQUER : 
    • agir sur les fumées et le foyer, 
    • canaliser leur propagation,
    • d’affecter le comportement du feu et 
    • permet d’en diminuer l’intensité rapidement.

La VPP (ou PPV en anglais) est un gage de sécurité indéniable et, tout en apportant un confort important pour les intervenants en réduisant la chaleur et en optimisant la visibilité, celle-ci permet d’accélérer l’extinction d’un feu et de diminuer ou stopper sa propagation.

Sans formation, sa mise en œuvre peut sembler complexe pour des non-initiés. 
Déjà adoptée par de nombreux sapeurs-pompiers dans le monde, la ventilation est devenue un élément incontournable qu’il est essentiel de maîtriser pour optimiser son engagement sur feu et évoluer en toute sécurité. Il est donc nécessaire de former le personnel à la mise en œuvre de ce type de matériel pour éviter les erreurs pouvant perturber la bonne marche des opérations.

DES COURS INTÉRACTIFS SUR LA VENTILATION DISPONIBLES GRATUITEMENT

cours ventilationSouhaitant s’inscrire aux côtés des pompiers dans une démarche d’acquisition des compétences pour la mise en œuvre de techniques de ventilation, LEADER, fabricant de matériel incendie et de secours depuis  1985, a développé un logiciel de cours interactifs téléchargeables gratuitement sur son site internet à l'adresse suivante: https://www.leader-group.company/fr/expertises/ventilateurs/cours-interactifs-ventilation  

Créés en partenariat avec EducExpert, acteur reconnu dans le domaine de la formation des pompiers, ces cours ont été spécialement conçus pour les formateurs incendie afin de les accompagner dans leur mission. Accessible en ligne aussi par tous, le but de LEADER est bien entendu de démocratiser l’utilisation des techniques de ventilation.

LES INGÉNIEURS LEADER ONT SURMONTÉ TOUS LES OBSTACLES TECHNIQUES POUR QUE RIEN NE VOUS ARRÊTE ! 

En facilitant la maitrise des flux gazeux grâce à une gamme de ventilateurs incendie riche et adaptée aux situations opérationnelles, LEADER offre la garantie de disposer de ventilateurs incendie fiables et conformes aux attentes des utilisateurs. Les techniques développées dans les nouveaux guides opérationnels ont été prises en compte afin de garantir aux utilisateurs une facilité d’utilisation, de mise en place et d’entretien.
 

gamme de ventilateurs incendie LEADERQuels que soient les modèles, tous les ventilateurs incendie LEADER sont conçus et fabriqués avec le plus grand soin et avec un haut niveau d’exigence de qualité et de performance. Tous les composants et équipements ont été conçus et choisis pour leur robustesse et leur fiabilité. 

DES ACCESSOIRES POUR PLUS D’ÉFFICACITÉ : Quelle que soit la tactique de ventilation adoptée, un large choix d’accessoires est disponible afin d’augmenter les performances des ventilateurs incendie comme la production de mousse, ou l’adaptation de gaine permettant de ventiler des locaux spécifiques sans déplacer le ventilateur incendie. 

Ils pourraient vous intéresser